lundi , 24 janvier 2022

Mathias Robichon, NetApp: «Sur l’hybride et le multicloud, nous facilitons la donnée et l’application.»

Les grandes annonces multicloud et hybride de Netapp sur 6 mois expliquées par son directeur technique France, qui en précise le rôle dans la stratégie de l’éditeur.
Mathias Robichon, directeur technique chez NetApp France
Mathias Robichon, directeur technique chez NetApp France

Acteur de l’hyperconvergence avec sa solution HCI, NetApp se devait de proposer une solution autour de Kubernetes pour rester dans la course.
En effet, les spécialistes de l’infrastructure se doivent aujourd’hui de procurer des solutions favorisant le développement d’applications, ainsi que la supervision de bout en bout.
Par ailleurs, le spécialiste du stockage poursuit ses avancées sur le cloud pour des solutions plus automatisées et simplifiées.
Plusieurs annonces majeures se sont succédé depuis juin 2019 autour de sa solution Data Fabric ou du lancement de son SaaS NetApp Kubernetes Services (NKS).
Sans oublier les partenariats majeurs noués avec les trois géants des plateformes cloud (Microsoft Azure, AWS, Google Cloud) qui ont donné naissance à deux solutions cloud à différencier: NetApp Cloud Volumes OnTap et NetApp Cloud Volumes Services. Certes, la proximité des deux appellations en simplifie la compréhension et la lisibilité. Précisions et éclairage avec Mathias Robichon, directeur technique chez NetApp France.
Cet article comprend plusieurs illustrations qui permettent de mieux comprendre les impacts technologiques et l’artication entre leurs divers composants.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Automatiser et maîtriser le réseau bien au-delà du datacenter traditionnel

Huawei ADN 3.5: le NaaS, un pas de plus vers le réseau autonome.

Objectif NaaS: en intégrant ses technologies ADN 3.5 à CloudFabric 3.0, Huawei étend le réseau convergé autonome bien au-delà du datacenter.