mardi , 2 mars 2021
Home / Interviews IT / Jean-Marc Bonnet, Teradata: «L’utilisateur ne perçoit pas qu’un clic sur une application cloud peut revenir très cher. Le DAF si !»

Jean-Marc Bonnet, Teradata: «L’utilisateur ne perçoit pas qu’un clic sur une application cloud peut revenir très cher. Le DAF si !»

Teradata Vantage arrive sur Google. L’occasion d’aborder ce modèle, les tarifs et la place de l’IA avec Jean Marc Bonnet, CTO pour l’Europe de l’Ouest chez Teradata.

 

Jean-Marc Bonnet, directeur technique pour l’Europe de l’Ouest chez Teradata
Jean-Marc Bonnet, directeur technique pour l’Europe de l’Ouest chez Teradata

Teradata vient de lancer sa plateforme analytique Vantage sur Google Cloud Platform (GCP), comme annoncé l’an dernier. L’éditeur a aussi élargi les possibilité de paiement à l’usage avec une métrique simple et très lisible, favorisant une prédictibilité des coûts appréciée par les entreprises.
Avec une présence démultipliée sur le cloud, l’offre sur site est-elle encore pertinente? Quel modèle économique et avec quelles métriques Teradata adopte-t-elle sur le cloud? Comment l’éditeur pionnier et leader du datawarehouse depuis 40 ans se positionne-t-il par rapport à l’intelligence artificielle et au machine learning?
Pour répondre à ces questions et illustrer les cas d’usage des technologies de l’éditeur, Place de l’IT a interviewé Jean-Marc Bonnet, directeur technique pour l’Europe de l’Ouest chez Teradata.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Des solutions couvrant tout le cycle de vie de donnée, et plus encore

Pure Storage sur tous les fronts: performance, capacité, ransomware… Et fin de l’hybride?

Avec ses snapshots SafeMode, Pure Storage se positionne sur l’anti-malware, et annonce aussi des évolutions importantes des systèmes d'exploitation FlashBlade et FlashArray.