mardi , 31 janvier 2023

François Mazars, Unisys: «La micro-segmentation: des communautés invisibles pour des transactions hypersécurisées.»

Avec Stealth, Unisys compte bien se renforcer en Europe sur la cybersécurité, comme l’affirme François Mazars, son directeur cybersécurité pour la France
François Mazars, directeur du développement l’activité cybersécurité chez Unisys France
François Mazars, directeur du développement l’activité cybersécurité chez Unisys France

Pionnier de l’informatique depuis le mainframe (Univac), Unisys est aussi connue pour ses mainframes sous Windows NT et comme prestataire informatique mondial.
Cependant, malgré 22 000 employés dans plus de 40 pays, un chiffre d’affaires de près de 3 milliards de dollars en 2019 et plus de 1300 clients, son offre en cybersécurité reste peu connue, et presque invisible en Europe.
Il n’y a pas de fumée sans feu: des équipes dédiées à cette offre commencent à peine à se structurer sur le vieux continent. Néanmoins, l’éditeur affiche déjà quelques belles références comme Orange ou Air France/KLM sur un ensemble de services.
Suite aux Assises de la Sécurité à Monaco, Place de l’IT a décidé d’évoquer cette offre et son positionnement avec François Mazars, directeur du développement l’activité cybersécurité chez Unisys France depuis mai 2020.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Vincent Strubel, directeur général de l’ANSSI, et Mathieu Feuillet, sous-directeur des opérations de l’Anssi

Panorama de la cybermenace 2022: argent, espionnage et déstabilisation. Tout va vraiment mieux?

Le rapport 2022 sur la cybermenace du Cert-FR de l’Anssi pointe les évolutions des attaques. Première intervention de Vincent Strubel, nouveau DG de l’Anssi.