jeudi , 24 juin 2021

CloudEra passe enfin à l’Ere du Cloud.

Interview: Hadoop est quasiment mort, mais Cloudera survit sur le cloud, comme l’explique Denis Fraval, directeur avant-vente Emea chez Cloudera.
Denis Fraval-Olivier, directeur avant-vente chez Cloudera pour la zone Emea.
Denis Fraval-Olivier, directeur avant-vente chez Cloudera pour la zone Emea.

Après 18 mois, Place de lIT souhaitait faire le point sur l’avancée de la feuille de route et des projets annoncés par Cloudera après sa fusion avec Hortonworks.
Avec l’évolution du Big Data et la mort sans cesse annoncée d’Hadoop, mais avec de plus en plus de vraisemblance, il semblait opportun d’interroger le dernier des trois pionniers de ces technologies (Cloudera, Hortonworks et MapR).
Denis Fraval, directeur avant-vente chez Cloudera pour la zone Emea, s’est prêté à l’exercice. Une occasion aussi de parler des récentes annonces, toujours vers le cloud (mais pas uniquement), et d’expliquer comment l’éditeur semble tirer son épingle du jeu dans le marasme du marché Hadoop.
Une longue interview très illustrée, qui fait la part belle aux explications technologiques et stratégiques de la part d’un acteur incontournable de la donnée, si essentielle à la vie et à la survie des entreprises.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Interview Stéphane Roder (AI Builders)

Stéphane Roder-AI Builders: «Le cadre IA de la Commission européenne est à l’opposé de ce qui se fait en France.»

Fondateur du cabinet de conseil AI Builders, cet expert data s’offusque de l’approche «puérile» du règlement IA poussé par la Commission européenne.