mardi , 5 juillet 2022

Campus Cyber: La SAS s’installe à la Défense, dotée de 2,2 millions d’euros privés/publics.

Assises de la Sécurité- Michel Van Den Berghe, en charge de Campus Cyber et DG d'Orange Cyberdefense, dévoile la structure juridique et le financement du Campus Cyber d’Île-de-France.
Michel Van Den Berghe, directeur général d'Orange Cyberdefense et en charge du projet Campus Cyber
Michel Van Den Berghe, directeur général d’Orange Cyberdefense et en charge du projet Campus Cyber

A l’occasion des Assises de la Sécurité à Monaco, Michel Van Den Berghe, directeur général d’Orange Cyberdefense et en charge du projet Campus Cyber, a confirmé le calendrier d’avancement du projet de Campus Cyber à Paris-La Défense: «Un lieu référent où se retrouveront les acteurs impliqués dans la cybersécurité qui le souhaitent.»
Le responsable du projet a également précisé la structure juridique et les modalités d’investissement qui donneront naissance à ce partenariat public/privé destiné à conjuguer les initiatives en matière de cybersécurité.
Comme nous le rappelions lors du Forum International de la Cybersécurité (Fic) à Lille en février: En juillet 2019, le Premier ministre Edouard Philippe a confié à Michel Van Den Berghe (à titre personnel, avec accord de Stéphane Richard, PDG d’Orange), la mission de préparer la création d’un Campus Cyber, afin d’y réunir les acteurs de la cybersécurité française, au sein d’un bâtiment.
Pour sa part, l’entreprise Orange Cyberdefense prévoyait déjà d’y «installer 60 à 80 employés,» selon Nicolas Arpagian, directeur de la stratégie et des affaires publiques chez Orange Cyberdefense.

L’article revient en détail sur la structure juridique particulièrement protégée, et sur la répartition du capital entre la dizaine d’investisseurs déjà impliqués. En outre, plusieurs photos et compostions vous emmènent au cœur de cette future Tour de la Cybersécurité et de l’Innovation made in France.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Jean-Marc Gonon, président de Wisper

Wisper, le chuchotement français du poste de travail virtuel devrait rapidement résonner sur le marché

Sans bruit, le français Wisper et ses postes de travail virtuels accélèrent et s’internationalisent, comme le confirme Jean-Marc Gonon, son président.