mardi , 5 juillet 2022

YesWeHack: Et si vous renforciez votre cybersécurité en continu grâce au Bug Bounty?

Après avoir levé 4 millions d’euros en 2019, le spécialiste français du Bug Bounty joue l’expansion en Europe et en Asie. YesWeHack? Une pépite toujours plus prometteuse.
Guillaume Vassault-Houlière et Manuel Dorne, cofondateurs de YesWeHack
Guillaume Vassault-Houlière et Manuel Dorne, cofondateurs de YesWeHack

Une plateforme web française dédiée au Bug Bounty qui prospère à l’international et lève même des millions d’euros? Les cofondateurs de YesWeHack relèvent chaque jour ce défi, avec un professionnalisme et une assurance qui contribuent à leur succès.
Le Bug Bounty consiste à proposer une prime [bounty] à toute personne révélant une faille de sécurité [Bug] dans une application ou un site Web. Une activité de “chasse au bug” qui s’inscrit dans la tendance du “hacking éthique”, dont les spécialistes en sécurité refusent de se livrer à des activités illégales ou criminelles.
l’article relate la naissance et les principaux épisodes de l’histoire de cette jeune start-up, et détaille son fonctionnement et le modèle économique de ses activités. Un encadré en reprend les principaux faits et chiffres de YesWeHack.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Jean-Marc Gonon, président de Wisper

Wisper, le chuchotement français du poste de travail virtuel devrait rapidement résonner sur le marché

Sans bruit, le français Wisper et ses postes de travail virtuels accélèrent et s’internationalisent, comme le confirme Jean-Marc Gonon, son président.