samedi , 27 novembre 2021

Vast Data explose les compteurs en démocratisant le stockage de luxe

Valorisée 3,2 milliards de dollars et sur le marché depuis 2019, cette pépite propose un stockage plus performant, plus simple et moins cher… Vraiment?

Vast Data

Création février 2016
Siège New York (NY, Etats-Unis)
Fondateurs Renen Hallak, Shachar Fienblit et Jeff Denworth
Dirigeant Renen Hallak (CEO)
Effectif 150+ employés
Financement 263 millions de dollars
Dernière levée 83 millions de dollars
Investisseurs TPG Capital, Norwest Venture Partner, 83North, Dell Technologies Capital, The Syndicate Group, Next47 (Siemens), Commonfund Capital, Goldman Sachs, Greenfield Partners, Mellanox Capital, Tiger Global Management, Nvidia.

On pourrait penser: Encore une autre startup parmi les innombrables pépites du stockage! Et pourtant… Vast Data a été créée en janvier 2016, et n’a lancé sa solution qu’en 2019. Ce qui ne l’a pas empêché de lever 80 millions de dollars avant de lancer sa solution, et d’amasser un total de 263 millions de dollars en 6 ans portant sa valorisation à 3,2 milliards de dollars.
Les financiers font confiance à ce trio d’expert du stockage qui ont fait leurs armes chez des spécialistes de la discipline: XtremIO, EMC, Ctera, DNN, ou encore Kaminario (rebaptisée Silk). En février dernier, la société annonçait qu’elle comptait des douzaines de clients ayant signé des contrats à 1 million d’euros, et qu’elle venait de signer son troisième contrat dépassant les 10 millions de dollars. Pas si mal pour une entreprise dont la solution n’est sur le marché que depuis février 2019!
Il n’aura fallu que quatre ans à cette pépite israélienne, dont le siège est désormais installée à New York, pour ouvrir un bureau français en février 2021. La startup a confié les rênes de sa filiale hexagonale à Dominique Fleury (ex-directeur général chez Rubrik France) avec l’appui de Lionel Meoni (ex-directeur technique chez Rubrik France) comme “senior presales Engineer”.
Place de l’IT revient sur les premières années de Vast Data et sur sa technologie. L’article rapporte aussi les principales évolutions de la dernière version du système d’exploitation VAST OS lancée récemment.

Les cofondateurs de Vast Data: Renen Hallak (CEO), Shachar Fienblit (VP R&D) et Jeff Denworth (VP Produits)
Les cofondateurs de Vast Data: Renen Hallak (CEO), Shachar Fienblit (VP R&D) et Jeff Denworth (VP Produits)

Un constat pessimiste, offrant donc une belle opportunité

Hétérogénéité des supports et logiciels de stockage, gestion complexe des hiérarchies de stockage et des types variés de données… les applications peinent aussi de toute cette complexité générant de multiples contraintes et coûts associés. «Et le cloud n’a rien changé en se contentant d’adapter les hiérarchies et concepts de stockage de donnés existants afin de les proposer sous forme de service. Sans oublier que le pile logiciel du datacenter ajoute encore en complexité,» assure Vast Data. En outre, la révolution amenée par le stockage Flash a été ralentie par les coûts réservant ces supports fois performants et à grande capacité (croissante pour le moins) aux données les plus sollicitées et/ou critiques.
D’où la question à l’origine de la création de Vast data: «Qu’est-il possible de faire afin de démocratiser l’utilisation de l’infrastructure de stockage Flash pour toutes les données?» (“What can be done to democratize flash storage infrastructure for all data?”, dans la langue de Franklin Roosevelt). La solution passe par une combinaison de nouvelles technologies et d’algorithmes adéquats remettant profondément en cause les architectures et le déploiement du stockage.

Dominique Fleury, directeur général chez Vast Data France, et Lionel Meoni, responsable avant-vente Europe du Sud chez Vast Data
Dominique Fleury, directeur général chez Vast Data France, et Lionel Meoni, responsable avant-vente Europe du Sud chez Vast Data

La jeune pousse devient licorne après un an sur le marché

En janvier 2016, Renen Hallak (ex XtremIO, rachetée par EMC en mai 2012 pour 430 millions de dollars), Jeff Denworth (ex CTera, ex-DNN), et Shachar Fienblit (ex Kaminario, rebaptisée Silk en août 2020) créent la startup Vast Data à Tel-Aviv (Israel). Dès sa création, elle reçoit 15 millions de dollars des fonds britannique 83North et californien Norwest Venture Partners.
En mars 2018, 25 millions de dollars sont levés auprès des investisseurs existants rejoints par Dell Technologies Capital et Goldman Sachs, alors que la pépite existe en mode furtif (ou secret) et ne propose toujours aucun produit.
En février 2019, la startup sort du mode furtif pour présenter sa nouvelle plateforme de stockage haut de gamme, à l’occasion d’une troisième levée de fonds de 40 millions de dollars auprès de TPG Capital, Norwest Venture Partner, 83North, Dell Technologies Capital et The Syndicate Group.
Vast Data est valorisée 1,2 milliard de dollars en avril 2020, à l’occasion d’un nouveau tour de table bouclé à 100 millions de dollars avec la participation de Next47 (Siemens), 83North, Commonfund Capital, Dell Technologies Capital, Goldman Sachs, Greenfield Partners, Mellanox Capital et Norwest Venture Partners.
La dernière levée de 83 millions de dollars en mai 2021 a porté la valorisation de Vast Data à 3,2 milliards de dollars (Tiger Global Management, Nvidia, TPG Capital, Dell Technologies Capital, Mellanox Capital, Norwest Venture Partners, Commonfund Capital, 83North, Greenfield Partners, Next47, Goldman Sachs, The Syndicate Group).

L’architecture de stockage en clusters DASE (DisAggregated, Shared Everything) de Vast Data
L’architecture de stockage en clusters DASE (DisAggregated, Shared Everything) de Vast Data

Vast Data met en avant son architecture Universal Storage reposant sur trois grands piliers: la performance All Flash pour toutes les données (les plus accédées, les plus froides et même les archives), l’archivage efficace à un coût avantageux (l’archivage traditionnel limitant souvent les traitements de type Machine Learning ou Big Data) et le stockage objet et fichier à l’échelle de l’exaoctet.
En 2018, l’interface logicielle NVMe (Non-Volatile Memory express) arrive en force et remplace avantageusement les commandes SCSI pour accéder aux SSD PCIe. Tout d’abord elle est plus performante: meilleur parallélisme, moins de surcharge en file d’attente de commandes, etc. Et surtout, le NVMe over Fabrics (NVMe-oF) étend la portée de l’API NVMe via les réseaux Ethernet ou Infiniband augmentant les performances d’accès au stockage distant à l’échelle du datacenter.

La combinaison QLC-SCM pour un équilibre avantageux performances/coûts
La combinaison QLC-SCM pour un équilibre avantageux performances/coûts

L’architecture DASE de Vast Data (DisAggregated, Shared Everything) découple les processeurs (serveurs ou puissance de calcul) pour les connecter à un pool de stockage regroupant mémoire dédiée au stockage (SCM) et SSD Flash QLC (le QLC offrant une capacité optimale sur de la flash avec une performance NVMe). Dit autrement, des serveurs (conteneurisés) sont connectés à une fabric NVMe-oF ou Infiniband à des baies de stockage regroupant des baies de stockage Flash de Nand Flash QLC et 3DX Point. Ce dernier incarne la Storage Class Memory by Intel (ou SMC pour un stockage persistant plus rapide que le flash et moins cher que la DRAM), dans sa gamme Optane par exemple. Ici, les composants SCM sont destinés aux métadonnées et au cache distribué ultraperformant en écriture (bien plus onéreux que le QLC).
Cette architecture permet de faire évoluer indépendamment les contrôleurs et les supports stockage, favorisant l’intervention d’algorithmes d’optimisation et n’obligeant pas augmenter l’achat de support pour augmenter les performances. Malgré le découplage entre contrôleurs et supports de stockage le système préserve les performances grâce aux NVMe, NVMe-oF ou encore à la combinaison QLC/SCM.
Pour calmer les éventuelles inquiétudes des entreprises sur la durée de vie des composants QLC, le constructeur/éditeur garantit ses systèmes flash sur pendant 10 ans. Autre avantage du NVMe-oF, les containers Vast Data bénéficient de l’accès à un pool global de stockage Flash/SCM avec des performances du type DAS (en mode stateless et Shared-Everything).
Les containers (kubernetes) assument le rôle de serveur de stockage et gèrent donc les entrées/sorties, l’allocation dynamique du stockage, la déduplication, le chiffrement, etc.

Exemple opérationnel de deux applications sur une architecture DASE de Vast Data.
Exemple opérationnel de deux applications sur une architecture DASE de Vast Data.

Une version 4 plus sécurisée et plus simple à superviser

La société vient d’annoncer VAST-OS 4, la nouvelle version de son système d’exploitation d’Universal Storage, qui apporte de nouvelles fonctionnalités améliorant la sécurité et simplifiant encore l’administration de la solution.
L’intégration native du protocole NFS 4.1 apporte à la fois plus de performances et sécurité ainsi que des mesures favorisant le respect des règles de conformité: authentification/autorisation sécurisée avec Kerberos 5, listes de contrôle d’accès (NFS 4 ACL), définition d’autorisation à un niveau très fin de granularité (répertoires, fichiers, octet…), support de NFS 4 nConnect autorisant des connexions réseau multiples entre un client NFS et un port de stockage pour des performances optimales…
Afin d’apporter sa contribution à la protection contre les ransomwares, Vast Data propose désormais ses Indestructible Snapshots (ou snapshots immutables), conformément à ce que font ses concurrents sur le marché. Il s’agit d’interdire l’écriture sur un ensemble de données pour les protéger des suppressions accidentelles, des mauvaises manipulations, et surtout des attaques par ransomware même si les hackers sont parvenus à obtenir des accès privilégiés.
La Policy-Based Data Isolation (isolation de données basées sur des politiques prédéfinies) permet de mettre en place une politique de qualité de service supérieur en accordant un accès plus performant à certains pools de containers. Avec ces “VIP-pools policies”, l’utilisateur peut limiter l’export de données vers des pools de containers et/ou des V-LANs spécifiques. Une mesure de protection qui sera appréciée dans des environnements multitenant (mutualisés).
A noter également, le cloud Uplink de Vast Data, portail utilisé par les équipes de support et de Co-Pilot de l’éditeur pour superviser le parc mondial des systèmes Universal Storage de ses clients, est désormais accessible à chaque entreprise pour surveiller ses clusters de partout dans le monde.

Une pépite à surveiller et qui va faire parler d’elle. Ou se faire racheter?

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

Vous pouvez lire aussi

Stephane Huet, directeur général France chez Dell Technologies

Stéphane Huet, Dell: «Dell détient 40 % du marché de l’hyper-convergence, très loin devant HPE et Nutanix.»

L'excellent 3eme trimestre de Dell Technologies renforce l’optimisme de Stéphane Huet, DG France, qui confirme le renforcement des relations avec VMWare, après séparation.