samedi , 28 mai 2022

Sécurité IT: Tanium dresse la cartographie temps réel de tous les terminaux de l’entreprise

Tanium lève 200 millions de dollars pour protéger (presque) la totalité des terminaux en entreprise. Rencontre avec Dagobert Levy, son responsable Europe du Sud (y compris France) aux Assises de la Sécurité.
Orion et David Hindawi: les créateurs de Tanium affinent la protection des endpoints
Orion et David Hindawi: les créateurs de Tanium affinent la protection des endpoints

Tanium, éditeur californien spécialisé dans la sécurité informatique, vient de réaliser une opération de financement à 200 millions de dollars pour développer sa technologie de contrôle et de supervision des terminaux en une dizaine de secondes.
Les fondateurs de Tanium – David et Orion Hindawi, père et fils – avaient déjà travaillé sur ce thème avec BigFix (revendue à IBM). En 2007, ils créent Tanium pour affiner leur approche en vue de disposer d’une vue réelle du périmètre de terminaux (sauf ceux équipés d’OS mobiles) à protéger au sein d’un réseau d’entreprise: détection, visibilité, contrôle des terminaux et opération de patching.
Dans le cadre des Assises de la Sécurité à Monaco, Place de l’IT s’est entretenu avec Dagobert Levy, responsable Europe du Sud de Tanium. L’occasion de faire le point sur le positionnement de la société qui poursuit son expansion au niveau mondial, tout en caressant l’idée d’une prochaine introduction en Bourse. Dagobert Levy fournit aussi des précisions sur la manière dont Tanium avance ses pions en France: partenaires, profils de clients recherchés…

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Thierry Lottin, directeur général pour la France et l’Afrique du Nord et de l’Ouest chez Veeam

+85% de budget Protection des données pour les entreprises françaises. Cela suffira-t-il?

Cyberattaques, ransomwares… Une étude Vason Bourne/Veeam peint le tableau noir de la protection des données, comme nous le Veeam avec Thierry Lottin, son DG.