vendredi , 19 juillet 2019
Home / News IT / Saagie: éviter de transformer le Big Data en Small Data

Saagie: éviter de transformer le Big Data en Small Data

L’éditeur de la plateforme Big Data Saagie est conscient des freins associés à ce type de projets. La RATP est venue expliquer sa démarche PoC lors d’un atelier organisé par ses soins.
Arnaud Muller, CEO fondateur de Saagie: l’évangélisation du Big Data doit se poursuivre

Sous la marque Saagie, la société Creative Data exploite une plateforme Big Data pour le compte d’entreprises qui lancent des projets d’exploitation de données: business intelligence, vision client, automatisation des processus métiers, optimisation de la supply chain, prévision des ventes…
Dans le cadre d’un atelier technologique, Arnaud Muller, CEO fondateur de la start-up, a détaillé les fonctionnalités de la plateforme DataFabric. Elles visent à simplifier le déploiement de projets data. Le dirigeant s’est montré sincère sur la difficulté des projets Big Data à se transformer en réel indicateur métier, car les POC («proof of concept») ont du mal à passer en phase de production. Il a insisté sur l’apport des technologies open source pour avancer et sur l’essor de l’intelligence artificielle susceptible de changer la donne .
Au nom du groupe RATP, Benoît Marichal, Data Program Manager, est venu expliquer l’esquisse d’une démarche Big Data enclenchée en interne pour inciter les métiers à prendre en main le potentiel de la plateforme Saagie.
Place de l’IT propose un point sur le développement de la société Saagie : effectif, financement, déploiement international, objectifs 2019, partenariats stratégiques…

Acheter cet article au format pdf

10,00 HT

Ajouter au panier

Abonnement pour lire tous nos articles pendant un an

250,00 HT

voir les détails

Vous pouvez lire aussi

Christian Kleinerman, vice-président Produits chez Snowflake

No limit pour Snowflake qui accentue ses capacités de performance et sécurité

Devenue la coqueluche du marché informatique, Snowflake continue d’innover et d’améliorer sans cesse sa plateforme, encouragée par sa valorisation à plus de 4 milliards de dollars.