samedi , 21 mai 2022

Plus sécurisé et automatisé OpenShift on IBM Cloud pourra-t-il rivaliser face à Google et AWS?

Red Hat OpenShift 4.3 enrichit le cloud public d’IBM de fonctions évoluées d’administration, de disponibilité, et de développement en mode “as a Service”.
OpenShift, la solution cloud “universelle” d’IBM?
OpenShift, la solution cloud “universelle” d’IBM?

Avec son offre Red Hat OpenShift on IBM Cloud, IBM propose aux entreprises des clusters Kubernetes dont l’infrastructure est entièrement gérée sur sa plateforme par ses propres équipes (IBM/Red Hat).
Il est également possible de déployer des clusters multizones sur toutes les régions du monde.
En annonçant la disponibilité d’OpenShift 4.3 sur son cloud public, IBM met l’accent sur les améliorations apportées en matière de sécurité, d’administration et de productivité.
Outre les innovations d’OpenShift 4.3, l’éditeur a également fortement amélioré la haute disponibilité des noeuds maîtres et des noeuds esclaves des clusters Kubernetes. Un argument de poids pour le déploiement et l’exécution d’applications critiques sur des clusters Kubernetes sur un cloud public managé.
L’article, très illustré, explique en détail plusieurs nouveautés sur cette nouvelle version, et revient sur deux projets open source annoncés par IBM Research pour améliorer efficacement la sécurité des applications containerisées.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Thierry Lottin, directeur général pour la France et l’Afrique du Nord et de l’Ouest chez Veeam

+85% de budget Protection des données pour les entreprises françaises. Cela suffira-t-il?

Cyberattaques, ransomwares… Une étude Vason Bourne/Veeam peint le tableau noir de la protection des données, comme nous le Veeam avec Thierry Lottin, son DG.