mercredi , 24 octobre 2018
Home / News IT / Micro-services: OuiCar passe à la vitesse supérieure sous AWS

Micro-services: OuiCar passe à la vitesse supérieure sous AWS

Pour améliorer ses performances et sa qualité, Ouicar a totalement réécrit son application, dans une logique de micro-services et d’API, en profitant des services d’optimisation d’AWS.
OuiCar, service d'autopartage
OuiCar, service d’autopartage : focus DevOps avec Amazon Web Services

Focus “DevOps” sur le cas de OuiCar (plateforme d’autopartage engagée dans la sphère de l’économie collaborative, rattachée au groupe SNCF) et Amazon Web Services (AWS). Romain Cornu, ingénieur DevOps chez OuiCar, explique la démarche de développement pour réécrire son application et revisiter l’infrastructure. Place de l’IT l’a rencontré lors de l’AWS Summit organisé le 19 juin à Paris. Objectif: gagner en performance et en agilité avec les micro-services et les containers gérés par AWS. Romain Cornu explique comment cette migration est intervenue en trois étapes, avec l’appui des solutions cloud d’AWS.
La multiplicité des services disponibles, leur paramétrage, leur sécurité… peuvent rendre l’exercice complexe pour une petite équipe. «Nous avons choisi d’utiliser la solution Terraform qui s’appuie sur l’API d’Amazon pour générer du code, qu’il est possible de stocker sur GitHub,» rapporte l’ingénieur DevOps chez OuiCar.
La migration a été menée en trois étapes, et bénéficié de multiples services piochés dans le catalogue de solutions cloud proposé par AWS.
Pour réécrire son application, OuiCar a choisi une approche 100% Infrastructure as Code, aussi bien pour les versions que pour le stockage ou l’application. D’où le choix d’AWS et de ses multiples services professionnels dans le cloud mis à disposition des entreprises et des start-up.

Vous pouvez lire aussi

Orion et David Hindawi: les créateurs de Tanium affinent la protection des endpoints

Sécurité IT: Tanium dresse la cartographie temps réel de tous les terminaux de l’entreprise

Tanium lève 200 millions de dollars pour protéger la totalité des terminaux en entreprise. Rencontre avec Dagobert Levy, son responsable Europe du Sud (y compris France) aux Assises de la Sécurité.