mercredi , 10 août 2022

Interview Nicolas Iordanov – Iris Capital: «Late stage: la sélectivité est importante» (volet 2)

Principal Investor chez Iris Capital, l’expert en levées importantes pour les start-up (10 millions d'euros) explique sa méthode. Avec parfois l’IPO comme sésame.
Nicolas Iordanov, Principal Investor Iris Capital

Iris Capital fait partie des fonds d’investissement actifs entre la France et l’Allemagne. En qualité de Principal Investor, Nicolas Iordanov scrute les pépites pour les accompagner dans leur phase “late stage”, synonyme d’accélération (produit ou service sophistiqué, expansion géographique).
Après un focus “early stage” avec Stéphane Pesqué (Partner chez Iris Capital), Place de l’IT propose donc une deuxième interview sous l’angle “late stage et growth”, toujours réalisée à l’occasion du France Digitale Day.
Iris Capital a érigé en juin 2017 un véhicule d’investissement dédié: IrisNext. Il a vocation à couvrir des domaines comme l’Industrie 4.0, l’Internet des objets, la Cybersécurité, les réseaux 5G ou encore l’Intelligence Artificielle, le Big Data et le Cloud. Plusieurs grandes entreprises ont rejoint cette initiative orientée “late stage” comme Orange, Publicis, Valeo, BRED Banque Populaire et Bpifrance.

Nicolas Iordanov précise les ressorts pour accompagner les start-up en mode hypercroissance. Comment distinguer l’approche “early stage” versus “late stage”? L’objectif de la croissance late stage est-il d’aboutir à l’introduction en Bourse? Dans quelle mesure les financement par ICO vous intéressent-ils? … Il fournit des précisions sur l’approche d’Iris Capital pour répondre aux enjeux des sociétés technologiques qui connaissent un déploiement intense.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Malo Jennequin, directeur avant-vente et Solutions chez M-Files

Malo Jennequin, M-Files: «M-Files veut devenir l’un des 3 outils utilisés au quotidien par les “knowledge workers”.»

Porte-drapeau de l’Intelligent Information Management, le finlandais M-Files accélère sur l’IA et la simplicité, selon Malo Jennequin, son directeur avant-vente et Solutions.