mercredi , 17 juillet 2019
Home / Interviews IT / Michel Cordier, Docapost: «Un Nid pour couver les innovations»

Michel Cordier, Docapost: «Un Nid pour couver les innovations»

Directeur technique chez Docapost, Michel Cordier explique comment l’innovation «infuse partout dans l’organisation» du Groupe La Poste.
Michel Cordier, Directeur technique de Docapost
Michel Cordier, Directeur technique de Docapost

Dans le cadre de la sixième édition du hackathon Le Meilleur Dev’ de France 2018 , Place de l’IT interviewé Michel Cordier, directeur technique chez Docapost, en charge de l’innovation. Il précise les processus mis en place pour avancer dans le sens des expérimentations (sous forme de multiplication de POC) et du partage d’expérience au sein de la branche numérique du groupe postal. Cette dernière est  en charge de la transformation numérique au service d’entreprises clientes. Une innovation qui passe par des tests associés à la Blockchain et à l’intelligence artificielle. Michel Cordier précise les leviers mis en place pour que l’innovation «infuse à travers toute l’organisation».
Docapost dispose d’une multitude de services sectoriels qu’il cherche à faire fructifier par le biais de l’innovation. Quitte à opérer de la croissance externe pour trouver les ressources complémentaires nécessaires, comme le rachat d’Ametix (sourceur de talents dans le secteur numérique).
Un encadré permet de faire le point sur les grandes étapes de Docapost sur l’année 2018, avec des partenaires comme la Fnaim ou Vinci Immobilier dans l’immobilier mais aussi la finance avec Vialink (Bred Banque Populaire) ou la santé avec l’AP-HP.

Acheter cet article au format pdf

10,00 HT

Ajouter au panier

Abonnement pour lire tous nos articles pendant un an

250,00 HT

voir les détails

Vous pouvez lire aussi

Christian Kleinerman, vice-président Produits chez Snowflake

No limit pour Snowflake qui accentue ses capacités de performance et sécurité

Devenue la coqueluche du marché informatique, Snowflake continue d’innover et d’améliorer sans cesse sa plateforme, encouragée par sa valorisation à plus de 4 milliards de dollars.