dimanche , 17 novembre 2019
Home / Interviews IT / Guillaume Poupard, Anssi: la sécurité des réseaux 5G est dans les tuyaux, mais quid des smart cities?

Guillaume Poupard, Anssi: la sécurité des réseaux 5G est dans les tuyaux, mais quid des smart cities?

Le directeur de l’Anssi aborde le contrôle renforcé des équipements pour sécuriser les futurs réseaux 5G. Cependant, le segment smart city manque à l'appel.
Guillaume Poupard, directeur de l’Anssi
Guillaume Poupard, directeur de l’Anssi

Comment l’Anssi va-t-elle contrôler la sécurité des réseaux 5G déployés en France? Dans le courant de l’été, le Président de la République Emmanuel Macron a promulgué la loi n° 2019-810 visant à préserver les intérêts de la défense et de la sécurité nationale de la France dans le cadre de l’exploitation des réseaux radioélectriques mobiles (dite “PPL 5G”). Cela passe par l’instauration d’un régime d’autorisation préalable pour les équipements 5G déployés par les opérateurs sous le contrôle de l’Anssi.
«La principale menace n’est pas l’espionnage, mais le sabotage», souligne Guillaume Poupard, directeur de l’Anssi, dans le cadre de cette interview accordée à Place de l’IT à l’occasion des Assises de la Sécurité la semaine dernière à Monaco.
Dans le prolongement des problématiques cyber et 5G, le thème des réseaux des villes intelligentes («smart cities») est également abordé. L’Anssi reconnaît qu’il reste à trouver une «solution constructive» pour sécuriser ces types d’environnements.

Place de l’IT propose une interview dense sur ces deux volets de la sécurité des réseaux 5G et des villes intelligentes.
Comment l’Anssi compte-t-elle accompagner la sécurité des réseaux 5G qui vont être déployés en France? Dans votre analyse, vous concentrez-vous sur les cœurs de réseaux 5G? Concrètement, comment va se passer ce contrôle? Sur quels critères allez-vous évaluer les équipements? Les opérateurs télécoms sont en train de choisir leurs équipementiers télécoms 5G (comme Iliad-Free avec Nokia ). Pourriez-vous barrer la route des choix déjà validés en entreprise? Pourquoi la France n’a-t-elle pas adopté une démarche de certification des équipements 5G? Quelles sont les implications en termes de choix des équipementiers? Peut-on arriver en France à une position tranchée similaire à celle prise par le président des Etats-Unis Donald Trump: «Huawei est banni»? Sous la houlette du gouvernement et de l’Arcep, des expérimentations industrielles ont été lancées autour de la 5G. Les analysez-vous sous l’angle de la cybersécurité?
Autre sujet développé: Comment l’Anssi aborde la dimension des projets smart city en France? Le gouvernement peut-il donner une impulsion cybersécurité aux smart cities? Etudiez-vous les modèles de cybersécurité relatifs aux smart cities dans d’autres pays? Quid du cas associant un déploiement 5G et Smart City entre les mains d’un seul constructeur comme à Monaco (Huawei en l’occurrence)?

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

Vous pouvez lire aussi

Microsoft France: Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité

Bernard Ourghanlian – Microsoft Azure: «Nous avançons sur des solutions de blockchain sécurisées»

Le directeur technique et sécurité de Microsoft France fait la jonction entre Azure et un framework blockchain exploité en consortium pour des secteurs comme la banque et la pharmacie.