vendredi , 19 juillet 2019
Home / Interviews IT / Florian Fournier, PayFit: «Nous sommes à 30% de notre SaaS RH idéal»

Florian Fournier, PayFit: «Nous sommes à 30% de notre SaaS RH idéal»

En levant 70 millions d’euros, comment PayFit va accélérer son essor en Europe? Le point avec le Chief Product Officer et co-fondateur de la plateforme de gestion de paie et RH.
PayFit: levée de fonds de 70 millions d'euros
PayFit: l’équipe fondatrice: Ghislain de Fontenay, Firmin Zocchetto et Florian Fournier

PayFit vient de boucler une nouvelle levée de fonds de 70 millions d’euros pour développer sa plateforme de gestion paie et RH dans le cloud et poursuivre le déploiement européen. La start-up parisienne est notamment appuyée par Eurazeo Growth et Bpifrance (via son fonds Large Venture).
A travers cetrte interview de Florian Fournier, co-fondateur et Chief Product Officer de PayFit, découvrez les ambitions de cette start-up parisienne qui monte, et qui souhaite étendre la présence de sa solution RH globale SaaS en Europe
Quelles sont les priorités de PayFit en termes de développement? Quels types de nouvelles fonctionnalités comptez-vous intégrer? Sur le segment des PME, PayFit remplace-t-elle des outils déjà installés? Quels partenariats stratégiques avez-vous érigés? Quel programme d’accompagnement start-up vous a-t-il apporté une certaine satisfaction? D’où vient ce langage de programmation JetLang qui permet à PayFit de se distinguer ?
Un tableau récapitulatif permet de faire le point sur quelques indicateurs clés de la société technologique qui marque des points face aux éditeurs traditionnels de solutions de gestion de paie et RH…

Acheter cet article au format pdf

10,00 HT

Ajouter au panier

Abonnement pour lire tous nos articles pendant un an

250,00 HT

voir les détails

Vous pouvez lire aussi

Christian Kleinerman, vice-président Produits chez Snowflake

No limit pour Snowflake qui accentue ses capacités de performance et sécurité

Devenue la coqueluche du marché informatique, Snowflake continue d’innover et d’améliorer sans cesse sa plateforme, encouragée par sa valorisation à plus de 4 milliards de dollars.