jeudi , 15 novembre 2018
Home / Interviews IT / Emmanuel Olivier, Esker: «Bientôt le milliard de documents dématérialisés par an!»

Emmanuel Olivier, Esker: «Bientôt le milliard de documents dématérialisés par an!»

Directeur général d’Esker, Emmanuel Olivier aborde les orientations de l’éditeur français spécialiste de la dématérialisation. Entre expansion géographique et évolutions technologiques.
Emmanuel Olivier, DG d'Esker: le point sur l'un des spécialistes français de la démat'
Emmanuel Olivier, DG d’Esker: le point sur l’un des spécialistes français de la dématérialisation

Comment Esker avance-t-elle dans la dématérialisation des factures?
L’éditeur lyonnais a marqué son empreinte dans le monde entier: Amérique, Europe et maintenant Asie.
Dans le cadre de Salons Solutions, Place de l’IT propose une interview d’Emmanuel Olivier, directeur général d’Esker. En 2017, la société réalisé un chiffre d’affaires de 76,1 millions d’euros, en majorité à l’international. Cotée sur le segment Euronext Growth à Paris, elle poursuit son développement en toute indépendance. Elle revendique plus de 6000 entreprises clientes dans le monde, dont 4500 en France (souvent aux profils TPE/PME alors que les plus gros clients sont américains ou allemands).
Ce long entretien avec Emmanuel Olivier permet de faire le point sur le Cloud, l’expansion géographique (avec une percée menée aux USA et maintenant l’Asie), l’orientation des nouvelles solutions, la concurrence, l’innovation (intelligence artificielle), la compliance RGPD, les projets de datacenters (migration vers Microsoft Azure) et des canaux résilients comme le fax ou l’EDI (Echange des Données Informatisé).

Vous pouvez lire aussi

Bertrand Sève, IT/Server & Datacenter Manager chez Arkema

Bertrand Sève, Arkema: les coulisses d’une migration Cloud de plateforme BI SAP vers AWS

Le responsable des services IT et datacenters du groupe Arkema (chimie) explique comment un projet majeur de migration d’outil SAP de business intelligence a basculé dans le cloud d’AWS. Avec un timing serré.