vendredi , 19 juillet 2019
Home / Interviews IT / Aurélien Verleyen – Dataswati: «Industrie 4.0: bien identifier les cas d’usage IA»

Aurélien Verleyen – Dataswati: «Industrie 4.0: bien identifier les cas d’usage IA»

Le plateforme de la start-tup Dataswati favorise l’émergence de projets IA, après un gros travail de sensibilisation. Entretien avec son CEO.
Aurélien Verleyen, CEO de Dataswati
Aurélien Verleyen, CEO de Dataswati

Interview d’Aurélien Verleyen, CEO de Dataswati. Cette start-up a développé une plateforme favorisant le déploiement de projets IA entre l’idéation et l’industrialisation.
En marge d’un atelier didactique organisé à Station F, Aurélien Verleyen a expliqué à PLace de l’IT comment la vision Industrie 4.0 (mixte technologique : Intelligence Artificielle, Big Data, Réalité Virtuelle…) avançait en France.
Le dirigeant détaille le plan d’action de Dataswati pour toucher les entreprises sur le territoire et mener des actions de sensibilisation à l’innovation. Il précise également comment sa société monte progressivement un écosystème de partenaires, son modèle économique, ses premiers clients, le mode de financement de Dataswati… Et il réagit aux annonces du gouvernement en faveur de la transformation industrielle à l’ère numérique.
Place de l’IT propose une interview et un encadré pour faire le point sur la modernisation de l’outil industriel sous le prisme du numérique. Un encadré permet de faire le point sur l’actualité de l’Industrie 4.0 avec un clin d’œil à l’exposition L’Usine Extraordinaire organisée à Paris qui prolonge cette thématique sous un angle pédagogique.

Acheter cet article au format pdf

10,00 HT

Ajouter au panier

Abonnement pour lire tous nos articles pendant un an

250,00 HT

voir les détails

Vous pouvez lire aussi

Interview Xavier Starkloff - Joko: «Les programmes de fidélisation manquent de personnalisation»

Xavier Starkloff, Joko: comment pousser la fidélisation client par ses données bancaires

La start-up éditrice de l’application Joko (programme de fidélisation multi-enseignes) lève 1,6 million d’euros pour mieux cerner les habitudes d’achats des «millenials», en surfant sur la DSP2. Interview du CEO.