samedi , 25 mai 2024

Indexima: Et si les tracas de production Big Data était résolus en One-Click?

Spécialiste français du Big Data, Indexima initie son projet One-Click pour améliorer l’expérience analytique des utilisateurs métier.
Nicolas Korchia, cofondateur et directeur général d’Indexima
Nicolas Korchia, cofondateur et directeur général d’Indexima

La plupart des projets Big Data ont souvent fini par s’enliser, suite à un périple parsemé d’embûches: installer des serveurs physiques, déployer les logiciels Hadoop, connecter les sources de données, mettre en place des processus de nettoyage et de préparation des données, tester l’ensemble…
Bref, après plusieurs mois, l’utilisateur final peut enfin avoir accès aux données. Et pendant plusieurs semaines supplémentaires, les optimisations s’imposent à tous les niveaux (matériel, logiciels, bases de données, processus…). Cerise sur le gâteau, l’interactivité est fortement ralentie par la performance médiocre de toutes ces technologies assemblées…

Face à ce constat, le spécialiste français de la donnée, Indexima (voir notre article  lance son projet One-Click dans le but de réduire ces délais et d’augmenter la pertinence des traitements Big Data afin d’améliorer l’expérience de l’utilisateur d’applications analytique.
«Il faut absolument réduire cette complexité et ces frictions techniques pour mettre enfin l’analytique entre les mains des utilisateurs métier,» affirme Nicolas Korchia, cofondateur et directeur général d’Indexima.
Cet article très illustré explique comment l’éditeur permet d’obtenir des temps de réponse de l’ordre de quelques dizaines de millisecondes sur plusieurs milliards d’enregistrements.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Check Also

Malika Ziane et Helène Yvert, directrice des systèmes d’information et de l’innovation (DSII) et directrice du développement et de l'accompagnement RH (DDARH) à l’Ucanss

La Sécu recrute 700 profils IT sur 2024: bien plus séduisant que tous les a priori.

Interview - IA, conteneurs, cybersécurité… La Sécurité Sociale est à la pointe des technologies comme l’expliquent Malika Ziane et Hélène Yvert, DSII et DDARH à l’Ucanss.