samedi , 18 mai 2024

Helix: BMC sort le grand jeu avec son SaaS de gestion des flux et des services. Le grand retour?

Il y a quelques semaines, Place de l’IT a rencontré Ram Chakravarti, CTO chez BMC Software: DataOps, IA/ML, SaaS… On ne plaisante plus.
Ram Chakravarti, directeur technique (CTO) chez BMC Software
Ram Chakravarti, directeur technique (CTO) chez BMC Software

Comment un éditeur informatique créé en 1980 peut-il redorer son blason d’innovateur technologique en 2023?
A l’instar des spécialistes du mainframe comme IBM ou CA Technologies (ex-Computer Associates, le nom original était bien meilleur…), BMC Software doit séduire à nouveau face à des stars du marché comme Splunk ou ServiceNow, nées avec et dans le cloud.
Le pionnier du BSM (Business Service Management, permettant de mesurer les services informatiques pour les aligner avec les attentes des métiers) a donc entamé, depuis quelques années, un gros travail pour concevoir sa gamme SaaS Helix mêlant containers, micro-services, Intelligence Artificielle et automatisation…
La plateforme Helix (marque ombrelle de sa gamme SaaS) devient le socle collectant l’ensemble des informations nécessaires à l’observabilité/supervision/sécurisation/etc. de tous les équipements/applications/environnements/etc. du système d’information étendu de l’entreprise (systèmes distribués, mainframes, mobile, edge, cloud…).
Si BMC est loin d’être le pionnier de la gestion des services en mode SaaS, l’éditeur a néanmoins mis les bouchées doubles et sa gamme Helix semble désormais bien positionnée selon les analystes. Explications avec Ram Chakravarti, CTO chez BMC Software.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Check Also

Belkacem Moussouni, Head of Business Development Automation EMEA chez Red Hat

Automatisation- Belkacem Moussouni, Red Hat: «Ansible sera la prochaine activité à générer un milliard de dollars.»

Interview- Le spécialiste EMEA explique comment Ansible soutient l’automatisation, intègre l’IA, et accompagne l'évolution vers l’entreprise digitale.