mercredi , 18 septembre 2019
Home / News IT / Cybercrime: la gendarmerie a terrassé l’un des plus gros botnets avec Avast

Cybercrime: la gendarmerie a terrassé l’un des plus gros botnets avec Avast

La cyber-unité C3N de la gendarmerie a monté une opération spéciale au niveau mondial pour couper le botnet Retadup avec l’appui d’Avast.
C3N: la gendarmerie a terrassé l’un des plus gros botnets du monde
C3N (crédit photo: Sirpa-Gendarmerie)

A travers sa cellule C3N pour la criminalistique numérique et l’investigation cybercriminelle, la Gendarmerie Nationale a mis en terre le botnet Retadup avec la collaboration du fournisseur de solutions antivirus Avast.
Le bilan est saisissant: plus de 900 000 ordinateurs ont été «désinfectés» par le biais d’une démarche originale. «Une première mondiale» selon la gendarmerie.
L’enquête lui a été confiée parce que le serveur de commande et de contrôle était hébergé en France.
Le C3N a décidé de monter un dispositif particulier pour étudier et détourner les commandes du botnet.
Découvrez quelle méthode la cellule de lutte contre la cybercriminalité a utilisé pour couper ce botnet. Pourquoi le FBI a-t-il été intégré dans la boucle?
Pour ce focus spécial C3N, Place de l’IT a obtenu des précisions de la part d’une source proche de l’enquête, du côté des forces de l’ordre. Et des précisions techniques ont été apportées par Avast sur le profil de ce botnet Retadup qui a fait des ravages dans le monde entier.
Un encadré permet de faire le point sur la configuration de la C3N dans la chaîne Cybergend.

Acheter cet article au format pdf

10,00 HT

Ajouter au panier

Abonnement pour lire tous nos articles pendant un an

250,00 HT

voir les détails

Vous pouvez lire aussi

Jean-Noël de Galzain, Président Hexatrust

Hexatrust: Transformer l’offre cyber nationale en “locomotive européenne”

Cybersécurité- Jean-Noël de Galzain, président du groupement cyber Hexatrust, aborde la structuration de la filière, les enjeux de formation et les risques liés au Cloud Act.