jeudi , 24 juin 2021

AWS met son système d’exploitation pour containers Bottlerocket en orbite

AWS Bottlerocket pourrait bien séduire les Devs et les Ops avec ses promesses: légèreté, performance, sécurité, robustesse, intégration…
Processus d’utilisation basique d’AWS Bottlerocket
Processus d’utilisation basique d’AWS Bottlerocket

L’économie des containers est en pleine effervescence. En outre, les technologies afférentes se multiplient, le plus souvent en mode open source et en s’appuyant heureusement sur des standards -de fait ou de droit). L’explosion mondiale du télétravail devrait encore dynamiser ces projets. En effet, les infrastructures informatiques nécessitent plus que jamais des modes d’organisation complémentaires (clustering, parallélisme, Edge computing…), s’appuyant généralement sur les containers et les micro-services.
C’est dans ce contexte qu’AWS annonce la disponibilité de son nouveau système d’exploitation Linux AWS Bottlerocket spécialement conçu pour exécuter des containers, reposant le projet open source éponyme initié par l’éditeur/hyperscaler.
L’article détaille plusieurs avantages de cette solution et analyse la stratégie d’AWS face à la concurrence.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Hubert Cotté, directeur général de Workday France

Hubert Cotté, Workday: «Finances ou RH, la plate-forme et l’expérience utilisateur nous permettent de faire la différence en short-list.»

Depuis février aux manettes de Workday France, Hubert Cotté explique sa vision du marché, du rôle de Workday, ainsi que les priorités de sa mission.