lundi , 26 octobre 2020
Home / Start-up-Innovation / Atera: le SaaS de supervision pour MSP qui atterre surtout ses concurrents

Atera: le SaaS de supervision pour MSP qui atterre surtout ses concurrents

Le SaaS d'Atera utilise l’intelligence artificielle et l’automatisation pour simplifier la gestion informatique des PME et le travail de leur fournisseur de services en ligne.
Les cofondateurs d’Atera : Oshri Moyal et Gil Pekelman
Les cofondateurs d’Atera : Oshri Moyal et Gil Pekelman

Les TPE et les PME ne disposent pas forcément de compétences ou de ressources humaines suffisantes pour gérer leur parc informatique. Elles passent donc généralement par un prestataire. Généralement elles confient cette tâche à un prestataire qui intervient à distance, et de plus en plus via des solutions en mode Saas (sur le cloud). Ce prestataire de services en ligne ou MSP (pour Managed Service Provider) propose soit sa propre solution, soit celle d’un éditeur (traditionnel ou cloud).
Deux types d’outils complémentaires entrent en jeu: le RMM (Remote Monitoring Management) pour la gestion de parcs informatiques et la PSA (Professional Services Automation ou “Automatisation des services professionnels”) pour le suivi du personnel d’un MSP et suivi des contrats et actions réalisées pour les clients. Avec, le plus souvent, une solution de centre de support technique multicanal .
Proposant une solution SaaS combinant RMM et PSA avec accès distant pour MSP professionnels de l’IT, l’éditeur israélien Atera a déjà parcouru un chemin appréciable depuis le lancement de son offre en 2016. L’entreprise compte plus de 5000 clients dans 75 pays et plus de 70 employés dans ses bureaux de Tel-Aviv, New York et Veldhoven (au sud-ouest d’Eindhoven aux Pays-Bas).
Place de l’IT a rencontré son cofondateur et CEO, Gil Pekelman pour évoquer ce parcours, son positionnement et ses perspectives financières puisque plusieurs investisseurs ont déjà frappé à sa porte.
Un tableau récapitule les principaux faits et chiffres sur l’entreprise.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

De gauche à droite : Bastien Chatelard, Édouard Bonlieu et Yann Léger

Cloud : Koyeb lève des fonds pour mieux servir le serverless

La start-up française Koyeb lève 1,4 million d’euros dans le segment des développements d'applications en mode cloud et serverless.