- Place de l'IT - https://placedelit.com -

Salesforce: nouvelle configuration au sommet avec deux CEO

Keith Block : le nouveau co-CEO de Salesforce
Keith Block : le nouveau co-CEO de Salesforce

Le copilotage à la tête des entreprises serait-il en train de devenir une norme dans le secteur informatique?
Après SAP ou Oracle (entre autres), Salesforce renouvelle son cadre de top management avec un binôme pour occuper le poste de CEO. Keith Block va co-diriger avec le cofondateur Marc Benioff la société américaine qui fournit des solutions CRM et une plateforme applicative dans le cloud. Difficile d’interpréter le mouvement comme une mise à l’écart. Il faut plutôt percevoir un partage des missions de pilotage de l’entreprise valorisée 107 milliards de dollars en Bourse.
Marc Benioff conserve les fonctions de président du conseil d’administration de Salesforce, et se se concentrera sur la vision et la stratégie de la firme logicielle californienne et sur l’innovation technologique et marketing. Disposant d’une fortune évaluée à 6 milliards de dollars, Marc Benioff est aussi impliqué dans des activités philanthropiques à travers la Fondation Salesforce.
Tandis que Keith Block, qui occupait jusqu’ici le poste de directeur des opérations (COO) au sein de Salesforce, se retrouve en première ligne pour gérer l’exécution des projets et développer l’activité au niveau mondial. Bref, assurer la croissance de l’entreprise de San Francisco.
Parallèlement, Parker Harris, l’autre cofondateur de Salesforce qui occupe les fonctions de CTO, vient de rejoindre le conseil d’administration composé de 13 membres.
Il y a du pain sur la planche au regard des objectifs ambitieux fixés. En effet, Salesforce prévoit de parvenir à un niveau de chiffre d’affaires de 23 milliards de dollars à l’horizon 2022. Sur l’année 2017, la société a dépassé la barre des 10 milliards (+26% en un an) et compte frôler les 13 milliards sur l’exercice en cours (qui s’achèvera fin janvier 2019). Les prochains résultats financiers du deuxième trimestre tomberont le 29 août.

Maîtriser la croissance effrénée de Salesforce

Marc Benioff : le pouvoir à partager au sein de Salesforce
Marc Benioff : le pouvoir à partager au sein de Salesforce

Alors que Salesforce abordera l’an prochain sa dixième année d’existence, la transition en mode de co-direction semble donc se faire en douceur sur fond de déclarations réciproques de bienveillance de la part de Marc Benioff et Keith Block, qui ont quatre ans d’écart (53 ans pour le premier, 57 ans pour le second).
D’ailleurs, en évoquant ses relations avec Marc Benioff entretenues pendant les cinq ans de collaboration avec Salesforce, Keith Block considère sa promotion comme une “extension naturelle” . «C’est une entreprise qui grossit comme aucune autre,» évoque le dirigeant dans un entretien avec CNBC juste après l’annonce de sa nomination. «Nous avons été la société d’édition logicielle à atteindre le plus rapidement la barre des 10 milliards de dollars [de chiffre d’affaires, ndlr] et nous progressons toujours aussi vite vers les 20 milliards.»
Pour l’aider à gravir encore plus l’échelle du cloud, Salesforce pourrait être tenté de poursuivre sa stratégie de croissance externe. Illustration avec le bouclage en mai de sa plus importante acquisition: MuleSoft, spécialiste de l’intégration des services cloud, pour 6,5 milliards de dollars.
Avant de rejoindre Salesforce en 2013, le nouveau co-CEO Keith Block était passé chez Oracle, spécialiste des solutions de bases de données. Un autre poids lourds du secteur informatique américain qui fonctionne aussi en mode binôme de direction avec Mark Hurd et Safra Catz. Néanmoins, le fondateur Larry Ellison conserve le titre de président exécutif et garde la main sur les technologies et l’innovation. Le monde informatique est petit: avant de créer Salesforce, Marc Benioff avait aussi travaillé 13 ans pour le compte de…Larry Ellison, alors tout puissant chez Oracle. Mais c’était une autre époque.